Témoignages


ligne

"Maintenant j’ai le coeur qui sourit, et une souris court dans mon coeur"


“La lecture du Sans Titre m’a tout simplement RAVIE. Normand Gerard manie les mots avec délicatesse, humour et philosophie. On passe du coq à l’âne avec plaisir et légèreté, comme un papillon batifolant sur un pissenlit, pour ensuite aller séduire l’orchidée (et elle se laisse faire la coquine!). L’amour des mots (et de la vie!) imprègne chacune des pages. Les réflexions sont parfois douces, parfois amères, tantôt sorties tout droit de la tête d’un enfant (pas bête en plus), tantôt dignes d'un vrai philosophe.

On sourit et on rit souvent, on soupire parfois, et on relit sans gêne, pour mieux savourer certaines pensées, avant de passer à la suivante. Normand Gerard ne se prend pas au sérieux, et pourtant il est sérieusement doué. À lire et relire sans hâte... Mais un conseil, hâtez-vous de commencer!” - Julie Baert, Qc.

ligne

“Du bonheur en page”


“Écrire un livre sans titre ne se fait pas, mais lui donner le titre « Sans Titre » répond aux normes établies mais nous laisse entrevoir le côté inusité de ce livre. Dès la première page et au fil de chacune d'elles,  on constate l'intelligence, la sagesse et l'humour qui s'y retrouvent.

Du bonheur en page; des pointes de réflexion sur la vie, de petites vérités, des évidences nous sont racontées via cette cascade de jeux de mots. Un incontournable pour tous ceux qui aiment la langue française et ses possibilités infinies” - François Goyette, La Prairie, Qc.

ligne

“Comme du chocolat noir”


“Connaître Normand est une des belles choses qui m'est arrivée dans la vie. Ses livres sont comme du chocolat noir. Les jeux de mots subtils qu'il tire de notre grammaire normative sont farcis de sagesse et enrobés d'humour.  J'espère de tout coeur que les «Sans titre» seront «Sans fin» car il me sera pénible de lire les mots de la fin ou les maux de la faim c'est selon !” - Sylvie Vézina, La Plairie, Qc.
ligne

“Un génie des mots !”


“Il y a de tout : tantôt un brin d’humour, tantôt une réflexion profonde, ou encore, un habile jeu de mots.  Si rien n’en ressort, je relis la page car une distraction m’a certainement égaré du texte.  Je suis émerveillé par la créativité de Normand, son cerveau doit être en constante ébullition.” - Paul Gaudet, Brossard, Qc.
ligne

“Impossible d'arrêter”


“De la vrai NORMANDISE car une fois entamé, telles des croustilles, il devient presqu’inhumain d’arrêter sa faim.  Je m’en accuse humblement.” - Réjean Vézina, St-Michel-de-Bellechasse, Qc.
ligne

“Plus que de simples mots...”


S'aventurer dans la lecture d'un Sans-Titre, c'est pénétrer dans un monde à la fois ingénieux, touchant, comique et léger. À chaque page, une surprise nous y attend.  L'auteur prétend s'amuser avec les mots, mais il fait bien plus. À travers ses courts textes, il nous offre une subtile réflexion de notre société.

Pénétrer dans ce monde quelques fois burlesque, mais combien toujours réel, ne peut que nous distraire instantanément et nous arracher un sourire en coin. De par son originalité et la finesse de son écriture, Normand Gerard est passé maître dans l'art de nous faire réfléchir : au sens de la vie, au sens de notre quotidien, au sens des mots...
- Sandra Messih, Saint-Isidore-de-La Prairie, Qc

ligne

"Sans mot"


Je suis « sans mot » après avoir lu « sans titre » pour ne pas faire un jeu de mots mais pour donner un titre à l'expérience d'avoir lu des idées courtes et longues sur les faits de la vie sans que l'on s'y arrête car la vie se déroule à une vitesse d'enfer.

 

Ce recueil m'a permis de prendre plaisir aux petites choses de la vie, de rire, de sourire et même parfois de prendre conscience sur des réalités évidentes du quotidien sans que l'on s'y attarde. Un livre à prendre aux comptes gouttes pour en expulser la saveur et à relire pour en savourer la finesse. Bravo ! - Benoit Sabourin, Montréal, Qc


ligne

"Fraîcheur d'esprit"


On peut lire n'importe quelle page de SANS TITRE au hasard et, c'est toujours comme une fraîcheur d'esprit et une fierté de ce qu'on peut faire avec notre belle langue française qui se prête bien à en faire des jeux de mots. Encore, faut-il savoir bien jouer avec. Bravo Normand. - Charles Johnson, Qc


ligne

"Un regard unique"


J’ai tout d’abord connu Normand par la musique…on chantait à la chorale la musique des autres… Puis un jour Normand est arrivé avec sa guitare et il s’est mis à chanter les chansons de nos plus grands Poètes et Artistes Québécois… À un certain moment il chantait une de ses chansons composée par son lui-même… Ce fût pour moi une grande joie et une révélation d’entendre ses rimes joyeuses et ses calembours succulents… Ce n’était pas fini Normand dans son infini talent et sa grande humilité, nous réservait le meilleur…

Les « Sans Titre » un regard unique porté sur la vie de tous les jours, rempli d’amour, d’humour, de simplicité, de vérité et surtout de poésie ! De la plus petite observation à la merveilleuse anecdote voilà Normand qui se laisse aller le cœur ouvert, les yeux pétillants, le verbe chaleureux, la voix vibrante de vérité. C’est notre Poète urbain… Les mots sont ses amis, les rimes ses alliées, les calembours sa vivacité…

Normand tu nous fais rire, tu nous fais rigoler, tu nous fais réfléchir… Tu es un profond humaniste qui aime la vie et tous ceux qui en sont les acteurs…

Longue vie à ta passion pour l’écriture et merci de nous aimer autant !
- François et Manon de Brossard, Qc… et de n’importe où.


ligne

"Pour ceux qui ne savent pas encore qu'ils aiment lire"


Depuis toujours nous n’avons jamais été des grands fans de la lecture mais un jour notre père nous a recommandé la lecture des livres de Normand Gerard. Lorsque nous avons commencé à lire les « Sans Titre » nous ne pouvions plus nous arrêter.  Nous croyons que ça nous a donné le goût de lire.  Ce sont des livres complètement formidables… C’est court, c’est drôle, c’est super génial et c’est tellement bon.

Nous les recommandons aux lecteurs qui n’aiment pas lire ou plutôt aux lecteurs qui ne savent pas encore qu’ils aiment lire... Même notre professeur de sixième année aime les « Sans Titre » et veut s’en servir dans la classe pour tous les élèves.

C’est vraiment le bonheur ! Merci Normand !
- Charles-Étienne et Clément, Qc


ligne